En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

Le 01/11/2016

N°258 Cahier 2 - Novembre 2016

N°258 Cahier 2 - Novembre 2016

Entretien : SAMIH TARABICHI

Samih Tarabichi exerce au Burjeel hospital de Dubaï dans les Émirats Arabes Unis où il s’est taillé une solide réputation dans le domaine de l’arthroplastie prothétique du genou. Après des études médicales en Syrie et une spécialisation orthopédique nord américaine, Samih Tarabichi a exercé en Floride. Puis, il s’est installé à Dubaï et il s’est particulièrement intéressé à la récupération de la flexion complète du genou après PTG.

Lire l'entretien

Article : Reconstruction du ligament croisé antérieur et arthroplastie unicompartimentale du genou Par (1) Marco Tinius, (2) Stefan Klima , (3) Timo M. Ecker

L'arthroplastie unicompartimentale du genou (AUG) est devenue une intervention chirurgicale fréquente pour traiter l'ostéoarthrite unicompartimentale depuis la conception d'endoprothèses et les récentes améliorations des techniques opératoires. Les avantages évidents d'une AUG sont la minimisation des traumatismes tissulaires grâce à une mini-arthrotomie, une opération de courte durée, de faibles taux de complications, une récupération plus rapide et une cinématique similaire à celle d'un genou normal.

Lire l'article

Article : Comment obtenir une flexion complète après une PTG Par Samih TARABICHI*, Mohamed ADI**

La flexion complète du genou est un réel problème pour les patients du Moyen-Orient et d’Asie subissant une prothèse totale du genou (PTG). De nombreuses activités quotidiennes, telles que la prière, les repas ou l’utilisation des toilettes à la Turque, et de nombreuses rencontres sociales, comme celles se déroulant dans le majlis du Cheik, ont lieu à même le sol.

Lire l'article

Article : Mise au point sur l’épicondylalgie latérale Par Amir Ghazanfari, Alain-Charles Masquelet

L’épicondylalgie latérale est un syndrome complexe caractérisé par une douleur dans la région épicondylienne qui est augmentée par la contraction active ou l’étirement passif des muscles épicondyliens. Cette définition est en rapport avec l’enthésite et/ou aponévrosite des muscles épicondyliens latéraux. Les autres étiologies de l’épicondylalgie latérale sont la compression de la Branche Profonde du Nerf Radial (BPNR) et l’arthropathie huméro-radiale.

Lire l'article

Article : Révolution bio-technologique et démarche médicale Par Jean-Yves de la Caffinière

Que d’incantations face à la mutation devant laquelle se trouve aujourd’hui l’ensemble du monde médical ! On nous annonce une nano-chirurgie du génome, capable de concevoir une créature humanoïde « augmentée » de capacités délibérément choisies. L’immortalité pour demain ! Pour l’heure force est de suivre avec attention les incontestables progrès conjugués de la biologie génétique et de la fulgurante révolution informatique.

Lire l'article

Article : EMEDEO Par Rodolphe Limozin

Le monde médical évolue. Praticiens, établissements de santé, industriels doivent tous justifier leurs actions par une évaluation constante et idéalement prospective de leurs pratiques. Il faut un outil le plus simple et efficace possible, très peu chronophage, polyvalent. Le même outil peut être utilisé pour le dossier médical partagé du patient.

Lire l'article

Article : Ligamentoplastie du LCA aux ischio-jambiers pédiculés et conservation du reliquat ligamentaire Par Matthieu EHLINGER1,2, François BONNOMET1, Olivier SIEGRIST3, Beat Kaspar MOOR4, Philippe ADAM1,2, Sébastien LUSTIG5

La ligamentoplastie du LCA est une technique bien connue. L’utilisation des tendons des ischio-jambiers (IJ) est décrite depuis les années 1940 [1] avec plusieurs variantes dont la plus classique est l’utilisation de brins libres. Les considérations mécaniques et anatomiques sont importantes, mais l’environnement biologique reste essentiel.

Lire l'article

Article : Positionneur/impacteur de céramique dans les prothèses totales de hanche : Contraintes et étude de faisabilité avec le système ORTHOGUN® Par D. ARNALSTEEN*, A. GABRION**, S. PETERS***, Y. PINOIT****, S. LUSTIG*****

L’utilisation du couple de frottement céramique/céramique est une des options fréquemment retenues par les chirurgiens de la hanche lors de la réalisation d’une prothèse totale, notamment pour les patients les plus jeunes. Les avantages en terme d’usure et de possibilité d’utiliser des têtes de gros diamètre sont bien connus, néanmoins le positionnement et l’impaction de l’insert en céramique restent parfois problématiques, ou en tous cas exigeants, car beaucoup moins tolérants que pour les couples métal/polyéthylène ou céramique/polyéthylène.

Lire l'article