En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la bonne gestion de votre compte et de vos abonnements.

La réparation en double rang de la coiffe des rotateurs par sutures croisées par Ultratape

Paru dans le numéro N°259 - Décembre 2016
Article consulté 639 fois

La réparation en double rang de la coiffe des rotateurs par sutures croisées par Ultratape

Par Bruno TOUSSAINT, Jérôme BAHUREL dans la catégorie TECHNIQUE
Clinique Générale 4, Chemin de la Tour de la Reine - 74000 Annecy

La réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs a été une évolution importante dans la chirurgie de la coiffe des rotateurs. Initialement limitée par les implants et les instruments, la réparation est restée centrée sur une réparation en simple rang.

 

La réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs a été une évolution importante dans la chirurgie de la coiffe des rotateurs. Initialement limitée par les implants et les instruments, la réparation est restée centrée sur une réparation en simple rang. En 2006, voulant reproduire les sutures trans osseuses de la chirurgie à ciel ouvert, les premières techniques de double rang sont apparues. La réparation en double rang de la coiffe des rotateurs a été une évolution importante dans les techniques de réparation. Cette évolution, si les études biomécaniques ont montré une relative supériorité de la réparation en double rang sur les réparations en simple rang, n’est pas cliniquement plus efficace (15 ; 16 ; 17). Plus récemment l’utilisation de tape à la place des sutures est la dernière évolution de la réparation de la coiffe en double rang.

Le Principe de la réparation en double rang est de restaurer la zone d’insertion des tendons sur la surface osseuse en reproduisant au maximum l’anatomie de l’insertion native du tendon. Le tendon des muscles supra-spinatus et infra-spinatus est composé de deux feuillets. Le feuillet profond est inséré sur la partie la plus médiale de la surface osseuse, et le feuillet superficiel sur la partie la plus latérale de la surface osseuse....

Contenu réservé aux abonnés

Abonnez-vous